Inquadrami
About short biography
Stefano Gervasoni
La production de Stefano Gervasoni (né à Bergame, Italie, en 1962) est marquée par une expression délicate au lyrisme fragile, évoluant dans un monde sonore riche et raffiné. La transparence de son écriture est constamment voilée par des processus à peine perceptibles, qui viennent progressivement altérer de l'intérieur l'image sonore initiale. II fait appel à une large palette d'éléments de langage : structures modales, accords parfaits, éléments bruités et une grande variété de modes de jeu. En outre, il crée, avec de fréquents recours à la référence, des moments déclencheurs d'associations et de réminiscences qui échappent à la logique de la composition et créent un effet de distanciation : des allusions au jazz dans Godspell (2002), à Girolamo Frescobaldi dans Six lettres sur l'obscurité (2005-06), au  fado dans Com que voz (2008); plusieurs références aux musiques savantes et non savantes dans son opéra Limbus-Limbo (2012), jusqu'à la création d'un langage transfigurant toute source d'inspiration et visant l'expression pure d'états hautement émotionnels (son cycle pour ensemble vocal et instrumental Dir - in dir (2004-11) ; son concerto pour violoncelle et orchestre Heur, leurre, Lueur (2013).
Stefano Gervasoni étudie la composition au Conservatoire de Milan avec Luca Lombardi, Niccolò Castiglioni et Azio Corghi. Ses rencontres avec Brian Ferneyhough, Peter Eötvös et Helmut Lachenmann, mais aussi Gérard Grisey et Heinz Holliger, seront déterminantes dans son parcours.
II reçoit des commandes de I'Ensemble Intercontemporain, du festival Archipel de Genève, de Contrechamps, de Klangforum Wien, du Münchener Kammerorchester, du Festival d'Automne à Paris, de Radio France, du WDR, Du SWR, de la RAI, du Teatro alla Scala de Milano, du Suntory Hall de Tokyo, de Ia Berliner Biennale...
Pensionnaire de Ia Villa Medicis (1995-96), boursier de Ia Fondation des Treilles a Paris (1994) et du DAAD à Berlin (2006), compositeur en résidence au Domaine de Kerguéhennec de 2008 à 2010, il enseigne la composition au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris depuis 2006.
Le musicologue Philippe Albéra a consacré un livre à la musique de Stefano Gervasoni, « Stefano Gervasoni. Le parti pris des sons », paru en décembre 2015 aux Editions Contrechamps.
Sorti en octobre 2016, deuxième d’une série de trois CD monographiques pour le label allemand Winter & Winter, après un premier (2014) consacré à un cycle vocal pour six voix et six cordes (Dir - in dir) et avant un troisième qui présentera l’œuvre de Stefano Gervasoni pour voix, grand ensemble et électronique intitulée Fado errático, le CD Le Pré réunit les trois livres d’un cycle pour piano et a reçu le soutien de MFA et de la Fondation Francis et Mica Salabert.

(updated 1.10.16)
go to mobile site
copyright 2013 - 2017 Stefano Gervasoni | credits Web-Press sas
Home Page
Next Events
News
Projects
...top